jeudi 27 décembre 2012

Fin du jour






J'ai visité les maisons. J'ai poussé les meubles. J'ai balayé la poussière. Puis quand tout était prêt, j'ai enlevé mes vêtements. J'ai penché la tête, me suis assise sur le lit.
J'ai attendu. Le silence était parfait. Je m'y suis attachée. C'était mon étoile. Elle a filée presque aussi vite. J'ai fait un voeu.
J'ai remis mes vêtements.

Vendredi




Les gens te traversent. Puis laissent derrière eux désordre et désolation. Sans vraiment se soucier de la trace. Alors tu te désoles, tu ramasses les miettes, tu balayes les débris, tu effaces les empreintes, tu maudis les gens, tu répares le grillage. Tu es une mer entière de consolation. Jusqu'à plus soif. 


mercredi 26 décembre 2012

Jeudi







Depuis lundi la pluie ruisselle. Le silence est mouillé et glacé. L'absence inquiète l'enfant car elle l'engloutit. Alors il joue, fait des bruits. Les pirates n'ont peur de rien, pas même des tempêtes. Il est pirate et rit de l'écume et des rochers. Il n'est plus seul...

dimanche 23 décembre 2012

Mercredi



Dans le bois, l'enfant joue à être grand comme les arbres, ses feuilles tombent à ses pieds et il les regarde s'envoler vers ailleurs. Une fois, il a senti un écureuil grimper sur son dos, ça chatouillait. 
Avec des bâtons et des pierres, il s'est construit un vaisseau, c'est lui le grand capitaine qui s'en va loin dans les galaxies et les trous noirs pour sauver le monde.
Il n'a pas peur des indiens, il entend le pas des ours bien avant eux.
Plus tard, la mère a appelé l'enfant et il s'en est retourné tranquille dans le creux de sa voix...







samedi 22 décembre 2012

Mardi




Mon chien est mort. Je l'ai trouvée près du silo à grain. Avec ma botte, je l'ai touchée.
A l'école les filles se sont moquées de moi. Plusieurs fois. Et, pendant ce temps là, elle est morte.
J'ai guetté les signes du silence, du mieux, du merveilleux. 
J'ai attendu que tu arrives pour te raconter.
Tu es venu beaucoup plus tard. La petite fille était déjà partie.

vendredi 21 décembre 2012

Lundi




Parfois, les gens me traversent. Ils ne s'en rendent pas compte. Ils encombrent mon espace de tout ce qui les agite, pleurent sur mes mains. Je les laisse passer.
Parfois les gens s'assoient sur mes pensées. Les écrasent des leurs. Marchent sur mes rêves. Je les laisse se reposer.
Parfois les gens obstruent mes yeux, ferment mes paupières avec leurs larmes. Je les laisse souffrir.
Parfois les gens ne s'arrêtent plus d'être des gens. Et moi je n'arrête plus de les écouter.
Parfois je me trouble et plus personne ne me voit.

lundi 17 décembre 2012

Fin du monde


Puis le monde s'est mis à glisser lentement, un infime déplacement a brouillé les regards, tout s'est dérobé à nos yeux, à nos mains, à nos ventres. Nos pieds ont quitté la terre. La lumière s'est traînée dans le ciel. Les arbres ont flotté dans le noir. 
Il a fallu fermer longtemps les yeux pour que tout redevienne comme avant. Dans l'ordre des choses.


dimanche 16 décembre 2012

L'ordre des choses, encore




Ils se sont cachés derrière les arbres, le temps qu'il fallait pour que l'obscurité les gagne et que la vapeur des corps s'échappe dans la nuit. Le ciel est devenu bleu. Ils se sont glacés en secret. Ils respiraient vite et bien, comme jamais. Ils ont glissé dans la pente avec le silence de la neige...  

samedi 15 décembre 2012

L'ordre des choses



Tout ira bien
Savoir, connaître, comprendre
Tout ira bien
Entendre, voir, sentir
Tout ira bien
Embrasser, toucher, aimer
Tout ira bien
Partir, quitter, revenir
Tout va bien.



mercredi 12 décembre 2012

Tout ira bien






Les cuisses des femmes penchent vers le ciel
il n'y a qu'a suivre le sens de la pente
glisser doucement
et tout ira bien...


lundi 10 décembre 2012

La bouche des femmes





La bouche des femmes s'ouvre à l'arrière du monde
là où l'oeil ne voit pas
La bouche des femmes a promis à l'homme
un endroit où il peut se perdre
La bouche des femmes contient plus de silence
que tu peux entendre
La bouche des femmes se régale de l'homme
qui l'aime
La bouche des femmes s'ouvre à l'arrière du monde
et embrasse les hommes qui y vivent
La bouche des femmes se voit dans son oeil
puisses-tu bien y regarder...


dimanche 9 décembre 2012

Encore l'amour



Encore l'amour
Encore
encore
Par les fenêtres
Contre les murs
Plus vite qu'on ne peut le regarder
encore l'amour
sur la peau dans les yeux au creux de la tête
sur les yeux dans tes mains à la bouche
encore l'amour


vendredi 7 décembre 2012

Petit clown






Petit clown suspendu au fil de l'inspiration
Petits riens accrochés les uns aux autres
Petits hommes plumes qui tournent sur eux-même
Légèreté.





jeudi 6 décembre 2012

L'amour suite




Les deux qui s'aiment restent suspendus au-dessus de la foule
Les autres ne les voient pas
Trop occupés à manger leur pain 
quotidien.

mercredi 5 décembre 2012

Les petites choses




Toi moi les petites choses
embarrassantes
Toi moi embarrassés
des petites choses
Toi moi les petites choses 
bientôt grandes...

mardi 4 décembre 2012

Née




Née dans l'ombre du désir
Attendue, espérée, portée
Née, grandie, étonnée
37 fois passée
Bien vivante
Aimée, choyée, embrassée
Par ceux qui ne sont jamais loin.




lundi 3 décembre 2012

L'amour




L'amour est un vieil homme
Coeur noir et vide
Seul dans sa rue 
Notre rue
Ses pigeons volent la soupe populaire des jeunes gens assoiffés
L'amour est un mendiant
On a payé trois sous
pour qu'il nous donne le sexe
L'amour mange ton pain
Tu crèves la dalle de ses bras.
Tu as cru vivre mais tu es mort aussitôt, 
dans la seconde qui a suivi l'amour.

dimanche 2 décembre 2012

Où?




Ici 
Ailleurs 
A côté 
Loin 
Derrière 
Tout près 
Dedans 
Dehors 
Encore plus près.




samedi 1 décembre 2012

Connaître




Connaître un nombre incroyable de trucs sur un nombre incalculable de choses
S'émerveiller
Les laisser partir
Et revenir.

vendredi 30 novembre 2012

Sorcière




Les mères du temps jadis
qui m'ont portée, bercée, raconté
sont en moi
Devenue sorcière à mon tour
je peux porter, bercer, raconter
mes histoires.





jeudi 29 novembre 2012

Chuchoter





Chuchoter à son oreille
Baisser ses yeux
Sourire doucement
Chuchoter encore une fois pour elle
...
Chut






mercredi 28 novembre 2012

?






Au creux de l'intime conviction d'être soi...
Tu pourras peut-être t'y retrouver
Perdu.





mardi 27 novembre 2012

Les balles rouges



Regarder, attraper, lancer
Regarder, attraper, lancer 
Hésiter, lâcher, tout faire tomber
Recommencer
Regarder, attraper, lancer
Regarder, attraper, lancer
Ne jamais s'arrêter.





lundi 26 novembre 2012

La balle jaune



Dompter les ballons
Attraper les balles
Eviter de marcher sur les lignes du trottoir
Compter les petites voitures
Fermer les yeux
Respirer trois fois
Ouvrir les yeux
Se raconter des histoires
Ne plus avoir peur
Je suis là.



dimanche 25 novembre 2012

samedi 24 novembre 2012

Telle que




Dans mon ombre je me suis vue
Telle que
Telle qu'elle
Telle qu'il faut
Telle que tu penses
Telle qu'elle soit
Dans mon ombre je me suis perdue
Et plus rien n'est resté. 

vendredi 23 novembre 2012

Dans l'obscurité





Dans l'obscurité de ton désir 
j'ai caressé l'espoir de trouver le réconfort 
de ta main


jeudi 22 novembre 2012

Mes yeux




Mes yeux sont tes yeux
Ils caressent les gens
Les gens ne s'en rendent même pas compte
Tout ce que je sais d'eux
C'est immense

mercredi 21 novembre 2012

Plus tard




Plus tard j'étais grande
J'attrapais la lumière 
Je pouvais en faire ce que je voulais
Vous me regardiez 













mardi 20 novembre 2012

On dirait





Après, le soir, beaucoup de choses avaient été dites
L'enfant préférait s'en aller
Courir après son ombre
Sur un trapèze

lundi 19 novembre 2012

Le jour d'après




Les adultes parlaient
Je les écoutais avec mes yeux
Je ne disais rien
Je comprenais
Je savais les réponses
J'ai préféré partir pendant qu'il était encore temps



dimanche 18 novembre 2012

Fin du jour



J'ai visité les maisons. J'ai poussé les meubles. J'ai balayé la poussière. Puis quand tout était prêt, j'ai enlevé mes vêtements. J'ai penché la tête, me suis assise sur le lit.
J'ai attendu. Le silence était parfait. Je m'y suis attachée. C'était mon étoile. Elle a filée presque aussi vite. J'ai fait un voeu.
J'ai remis mes vêtements.

Hier et le jour d'après


17 novembre 2012







Aujourd'hui je suis née
Avant tout était calme
Je photographiais
Je me contentais de faire quelques petits trous dans le réel
Mesurée
Effrayée
Prudente
En regard de l'autre
Puis j'ai abordé les continents noirs
Des mots ont été prononcés
Ils ont mis du sens
Les forces en présence se sont déchainées
Merci à ceux, qui, fous à notre monde, m'ont souvent montré l'autre côté
Avant j'épiais à travers cette brèche au réel
Maintenant je vais pouvoir y faire quelques pas
...